Comment Diluer la Peinture à l'Huile ?

La peinture à l’huile est un art de plus en plus réputé dans nos milieux artistiques. Le principal accroc qui empêche les peintres désireux de l’étudier est la difficulté d’apprentissage. En effet, les différences avec l’acrylique et l’aquarelle sont nombreuses, notamment au niveau du matériel et des techniques utilisées. L’entretien des accessoires, même s’il parait similaire dans une première approche, peut également s’avérer différent. Même les pinceaux nécessitent un lavage particulier !

La préoccupation première des débutants reste de savoir comment diluer la peinture à l’huile facilement. Pour apprendre les techniques indispensables à votre progression, nous vous offrons ce guide du troisième art pour les nuls. Il est écrit de manière à être lu et compris parfaitement même par ceux qui débutent.

Comment choisir son diluant ?

Vous en conviendrez, la première étape lorsque l’on cherche à diluer la peinture à l’huile est bien de trouver un diluant efficace. Il en existe diverses variantes, chacune avec ses particularités propres. Gardez bien en tête qu’il faut vous procurer un solvant artistique et non industriel, ce dernier étant beaucoup plus nocif à la santé. Vous pouvez en acheter chez votre artisan local… ou bien dans une boutique en ligne.

Parmi les plus populaires on retrouve l’essence de térébenthine, issue de la sève de conifère. Cette dernière nécessite de peindre dans une pièce bien ventilée, ou éventuellement en extérieur. En effet, les procédés chimiques utilisés pour l’extraire rende le résultat final néfaste. Les artistes préfèrent donc se tourner vers d'autres produits moins mauvais pour la santé, fabriqués à partir d’essences minérales. En plus de leur moindre nocivité, elles sont pratiquement inodores. On retrouve notamment les essences blanches à base de pétrole.

Vous pouvez également faire le choix du naturel. Ces huiles se regroupent en trois catégories qui sont les siccatives, les non-siccatives ainsi que les huiles essentielles. Dans le cadre des peintures à l’huile, il vous faut éviter les huiles non-siccatives qui pourrait amener votre peinture à ne jamais sécher. À l’inverse, les huiles siccatives constituées d’extrait de lin, de noix ou de carthame ont l’effet inverse.

Les couleurs plus minces doivent être appliquées en premier car elles sèchent plus rapidement. La peinture à l'huile plus épaisse (moins diluée) est utilisée comme couche supérieure. Si vous n'appliquez pas la peinture à l'huile dans cet ordre, vous risquez de craqueler la peinture, car les couleurs plus minces sèchent si rapidement. Vous voulez aussi vous assurer que chaque couche est complètement sèche avant d'ajouter une nouvelle couche.

Diluer votre peinture à l'huile ne devrait pas être compliqué. Il faut un certain temps pour s'habituer à la façon dont les différents médiums fonctionnent, mais vous pouvez jouer avec et apprendre au fur et à mesure. Ne laissez pas l'ignorance vous empêcher d'essayer quelque chose de nouveau. Si la peinture à l'huile vous fait peur, essayez-la ! On ne sait jamais de quoi on va tomber amoureux si on ne commence jamais.

Comment diluer la peinture à l’huile ?

Prenez bien le temps de lire nos explications avant d’agir pour comprendre globalement le fonctionnement du diluant avec la peinture à l’huile. Commencez par prendre la couleur désirée sur votre palette de peinture, une goutte suffit. Mélangez-la ensuite avec le diluant de votre choix. Pour cela, nous vous recommandons de remuer à l’aide d’un couteau à palette.

Pour ce qui est de l’application, la règle première et indispensable à maîtriser est d’appliquer le gras sur le maigre. Autrement dit, certaines couleurs plus minces sèchent rapidement, tandis que d’autres plus grasses, moins diluées, prennent plus de temps. Ces dernières doivent donc être appliquées en couche supérieure ! Pour les premières couches, utilisez une quantité importante de diluant en comparaison de la couleur. Appliquez ensuite le mélange directement sur la toile, en suivant le croquis préalablement esquissé.

Les préparatifs pour peindre à l’huile

En tant qu’activité hors du commun, même dans le monde la peinture, elle nécessite des préparatifs qu’il faut absolument connaître. Certains d’entre eux sont totalement indispensables et la situation peut se montrer dangereuse s’ils ne sont pas appliqués. Nous les avons rassemblés ci-dessous dans notre guide.

                La sécurité

Le plus important lorsque l’on prépare son activité de peinture à l’huile est de penser à la sécurité, la nôtre bien entendu, mais aussi celle des autres. Peu de personnes l’image à première vue, mais cette technique d’art peut s’avérer très dangereuse si elle est mal réalisée. Pour cela, il vous faut prendre conscience de la nocivité importante que peuvent avoir certains solvants s’ils sont utilisés dans de mauvaises conditions.

Tout d’abord, vous devez pratiquer votre art dans une pièce aérée. Nous vous recommandons de le faire dans un atelier prévu à cet effet ou une pièce aménagée pour l’occasion. L’objectif est que l’aie circule bien et ne stagne pas en gardant les diluants évaporés en son sein. Cela risquerait de vous empoisonner sur le long terme !

En effet, les pigments de couleur contenus dans la peinture à l’huile contiennent des produits chimiques potentiellement dangereux. Ceux-ci peuvent être absorbés par la peau ou les voies respiratoires. Pensez donc à vous munir de vêtements appropriés dans votre garde-robe ainsi que de gants en latex/nitrile.

                Le matériel

Commençons par le très réputé et indispensable chevalet de peinture. Il en existe de différents gabarits, avec différentes fonctions pour différentes utilités… En bref, choisissez celui qui vous convient le mieux ! Ils sont importants aussi bien pour les amateurs que les professionnels de l’art car ils permettent de maintenir votre toile en place. Leur déploiement et utilisation sont simples, et bien souvent appréciés par les artistes peintres.

Les pinceaux sont également presque impossibles à laisser de côté. Il vous faut en acquérir d’autres, différents de ceux utilisés pour l’acrylique ou l’aquarelle. En effet, les poils en leur bout ne sont pas les mêmes ! Vous pouvez cependant les remplacer si vous avez déjà un peu de technique grâce aux fameux couteaux, très réputés dans la peinture à l’huile.

Comment réaliser une toile sans la peinture adéquate ? C’est tout simplement impossible. Il est donc nécessaire de choisir correctement les pigments dont on va se servir. Ceux-ci étant souvent coûteux, nous vous conseillons de n’acheter que les tubes de premier prix lorsque vous commencez. Une fois la technique et la passion venue vous pourrez vous aurez tout le temps de vous en donner à cœur joie avec les couleurs de vos rêves !

Comme expliqué précédemment, le choix du diluant est bien évidemment indispensable. Remontez plus haut dans notre guide si vous souhaitez en revoir les détails.


Laissez un commentaire

Ce blog est modéré